Cours d'eau, Fossés

Version imprimableVersion imprimable

Rivières, ruisseaux et fossés (1810-1921)

La situation des villages du Gelon d'en Bas les a toujours exposés aux caprices des eaux, car ils étaient installés à la limite entre la plaine très plate et les monts au fort dénivelé : parfois, un torrent emporte tout en dévalant les dernières pentes ; parfois, les eaux montent dans la plaine, et stagnent.
On connaît donc (dès le 15e siècle), les règlements qui obligeaient les riverains à entretenir les berges des ruisseaux, même dans les pentes boisées. Des fossés drainaient tant bien que mal les champs : ils obligeaient à des corvées régulières. Au 19e siècle, par la volonté du Pouvoir à Turin, les lits de l'Arc et de l'Isère ont été canalisés; endigués - non sans de tristes conséquences pour la plaine du Gelon, jusqu'à ce que cette rivière soit à son tour "domestiquée". À grands frais!
Aujourd'hui, il faut toujours veiller à l'entretien des "plages de dépôt" des torrents, des berges des ruisseaux, et des nombreux fossés.

ADS 238E dépôt 168