1783 Villardizier

16-11-1783

Le hameau de Villardizier donne procuration à Antoine Degalis pour intervenir en son nom dans les négociations et procès nécessaires à la Communauté.
Attention ! Cet Antoine-là est le fils de Jean-François, à ne pas confondre avec Antoine fils d’Antoine Degalis, mort en mars de la même année !
L’intérêt de cet acte réside principalement par la liste des Communiers de Villardizier, avec éventuellement leur « avant-nom », qui précise leur rang dans cette petite société rurale. Bien sûr, les femmes « ne comptent pas » – à moins qu’elles se retrouvent accidentellement chefs de famille.
Ici, 19 communiers étaient présents, dont une femme.


Procuration générale passée par le hameau de Villardizier
à Noble Antoine Degalis dudit lieu

L’an mil sept cent quatre-vingt-trois et le seize de novembre après-midi à Villardizier, paroisse de Chamoux, dans la maison de noble Antoine Degalis, par-devant moi, notaire royal soussigné, et présents les témoins ci-après nommés, ont comparu les communiers dudit hameau de Villardizier, aux personnes des Srs Philibert, fils de feu Sr André Thomas, bourgeois de la ville de Montmélian ; François fils de feu Hugues Thiabaud, François fils de feu François Berthier ; François fils de feu Hugues Peguet, Joseph fils de feu Joseph Boisson ; Bernard fils de feu Étienne Ramel ; Pierre fils de feu François Merat ; Marguerite fille de feu François Berthet ; Vincent [ajout : Jean ?] feu Claude Ramel ; Guillaume fils de feu Claude Giroud ; Pierre fils de feu Joseph Ramel ; Vincent, fils de feu Antoine Jandet ; Antoine, fils séparé de Bernard Ramel ; Pierre fils de feu Julien Ferroud, natif de Villard-Léger ; Philippe fils de feu Barthélémy Rivet [ajout : natif de Montgilbert] ; Pierre fils de feu Claude Plaisance ; Hilaire, fils dudit feu Claude Plaisance, tous deux natifs de Montendry ; Antoine fils de Pierre Geoffray, natif de la Trinité ; Prosper fils de feu François Masson, tous sauf ceux ci-dessus désignés natifs de cette paroisse et habitants [ajout : de ce hameau], excédant les deux tiers des Communiers, ainsi qu’ils me l’ont déclaré ;

Lesquels nomment et constituent pour leur procureur général noble Antoine fils de feu noble Jean-François Degalis, natif et habitant de cette paroisse, ici présent, et la charge acceptant,

- et c’est pour et au nom des Communiers du présent hameau se pourvoir, présenter et comparaître par devant tous tribunaux de justice, tant suprêmes que subalternes auxquels pourrait appartenir la connaissance des causes que le présent hameau a et pourrait avoir dans la suite, tant concernant la montagne qui à lui appartient, que pour toutes les autres causes qui concernent le présent hameau en général, et en icelles faire toutes demandes déduites, défenses, offres, acceptations, réquisitions et révocations, et productions qu’il conviendra soutenir et nier tous faits, les réduire en positions, offrir, accepter, déférer, référer ou révoquer le serment, faire procéder à enquêtes, produire témoins, fournir reproches, les sauver, donner des interrogations, appeler, relever, renoncer, [c…] griefs, y répondre et défendre et poursuivre lesdites causes jusqu’à jugement définitif et entière exécution du tout ; lui donnent de plus pouvoir d’acenser ce qu’il conviendra des terres, des bois de ladite montagne pour le prix et terme qu’il jugera convenable, de se pourvoir par-devant le Sénat ou par-devant le Seigneur Intendant général [ajout : et autres tribunaux] pour obtenir les inhibitions nécessaires pour la conservation des bois, nommer un ou plusieurs garde-bois, les faire approuver, prêter serment à exiger, passer quittances qui seront autant valables que si ledit les passait lui-même, traiter et transiger de tous les droits dudit hameau tant pour regard des procès mus ou a mouvoir à l’avenir que pour regard du prix des affranchissements  et ce pour le prix et sous les clauses et conditions qu’il jugera les plus convenables ; et à cet effet, passer tous actes et contrats nécessaires, obliger à cet effet tous les biens présents et à venir dudit hameau ; en un mot, vendre et relâcher si le besoin l’exige et fasse en tout et partout avec plein et entier pouvoir, tout ce que le cas requerra, quoique imprévu, par la présente promettant l’avoir pour agréable et le relever ainsi que ceux qu’ils lui donnent par le présent pouvoir exprès de substituer de toute charge, occasion de la présente, élisant au besoin domicile en la personne des uns et des autres, [ajout : sous promesse de payer audit noble constitué trois livres pour chaque jour qu’il vaquera utilement ainsi qu’ils en sont restés convenants, sans qu’il puisse prétendre davantage ]

- le tout aux peines de tous dépens, dommages, intérêts, sous l’obligation et constitution tant de leurs biens propres que de ceux des particuliers absents ;

- et le tout fait et prononcé en présence de François fils de feu George Vial natif de Rhoterens habitant de cette paroisse et de Joseph fils d’Antoine Dixmier, natif et habitant du Bourget en l’Huile, témoins requis, qui m’ont céclaré être illétérés, ainsi que Tiabaud, Berthier, Peguet, Boisson, Bernard, Ramel, Merat, Berthet, Vincent et Jean Ramel, Giroud, Pierre Ramel, Jandet, Antoine Ramel, Ferroud, Rivet, [Tietry], Geoffray et Masson,

- feront leur marque et en conséquence

Signature des Communiers de Villardizier (1783) - ADS

03-2015 - Recherche et transcription A.Dh.


Source
ADS 6E 11827 (Minutes M° Mollot 1783)