La Rochette

Le Couvent des Carmes

Citons la plaque posée par le Conseil Général à l'entrée de l'Église des Carmes:
En 1325, le Prieur de Saint-Jeoire autorise François de la Rochette et sa femme Béatrix à faire construire sur la rive gauche du Joudron un couvent pour les Carmes.
Un siècle plus tard, une grande église est édifiée pour les religieux.
En 1809, ce vaste édifice gothique, avec son vaisseau long, large et bas, clos par un chevet polygonal, est jugé bien trop grand pour le petit nombre de fidèles.Les trois travées sont alors détruites, et seul le large chœur est conservé comme église paroissiale.
L'église conserve de remarquables panneaux de bois peints et statues ainsi que des stalles en noyer sculpté non figuratives (sauf les jouées hautes)
. Remarque : quoiqu'en dise la littérature, on ignore encore qui les a données, et à quelle date! Voir ici 

stalles de La Rochette - photo A.Dh.Eglise des Carmes, La Rochette - photo A.Dh.

 

 

 

 

 

 

 

L'ancien chœur de l'église des Carmes, édifiée au XVe siècle.

Au fond, les stales finement sculptées (vers 1500)
(époque de Louis de Seyssel-La Chambre)

 

Dans cette église des Carmes, se trouvaient les tombeaux de Jean de Seyssel, maréchal de Savoie, de Louis Ier de Seyssel-La Chambre et ses épouses.
On possède une description éblouie du tombeau de Louis Ier, construit de son vivant, détruit pendant la Révolution (voir "Portrait de Louis Ier")


On voit encore un rétable, ainsi évoqué par Sabadia.org :
Nous n’avons conservé aucun retable peint complet de l’époque gothique, sinon les panneaux du polyptyque offert par le fastueux Louis de Seyssel-la Chambre à l’église de LA ROCHETTE, portant les armes de ses deux épouses.

2012 - Recherche et transcription A.Dh.