1726 Ultimatum

La cure était déjà vétuste en 1719 ! Avant le Révérend Didier, le curé Deglapigny (mort en 1715) n'avait guère logé au presbytère : les maisons de sa famille ne manquaient pas dans le village, puis il avait fait construire la sienne en 1702. La cure était louée… A-t-elle manqué d'entretien comme le suggéraient les Communiers en 1719 ? En tous cas, le successeur, Rd Hyacinthe Didier, se retrouvait devant une bâtisse quasiment inhabitable. Mais l'il patiente…
Après 10 ans, il se tourne cependant vers le Sénat pour obtenir un logement décent.

 

1726 : un presbytère inhabitable : "en masure"

Délibération de la communauté de Chamoux, après la plainte du curé de la paroisse

Délibération pour la Communauté de Chamoux

Ce jour d’hui, dix-sept février mil sept cent vingt-six, à Chamoux, à la Place publique devant le cimetière, à l’issue de la messe paroissiale, jour de dimanche, le peuple dûment assemblé,

- ont comparu par-devant moi, notaire royal soussigné, en présence des témoins bas nommés,

- noble Prosper Delivron ; noble Antoine Degalis ; le sieur François Arestan, baron, syndic ; Hercule Ramet, exacteur ; M° Joseph Vignon ; honorable Antoine [Br…?] ; Antoine Fantin ; le père Hugue Thiabaud ; François Régis ; François Tournachon ; Martin Pingeon ; Hugues Thomas ; Michel Chaudin ; Noël Maillet ; Mathieu Chaudin ; André Trabichetv Jean Geninv Claude [Guiaz?]  ; Bernard La croix ; Aymé Collin ; Martin Fenouiet ; Jean Bouard ; Michel Perrière ; Pierre Vulliermet ; André Collomb ; François Vendenge ; Jacques Venipé ; Jacques Chiesaz ; Pierre Buffet ; la Françon Montange ; Paul Berthet ; Claude Janin ; Joseph Vignon ; Martin Merat ; Mathieu Savoye ; Pierre Ramet ; [Gallhy?] Etienne Ramet ; Dominique Bertet ; Pierre Vignon ; Martin Savoye ; Jean-François Renand ; Martin Perrier [l’aîné?]  ; Jean-Antoine Jacquier ; Martin le [?] Perrier ; Pierre Jacquier ; François Perrier ; Maxime Perrier ; Laurent le jeune Perrier ; Joseph Masset ; Joseph Vulliermet ; Benoît Varnier, et autres,

- tous syndic, conseillers et communiers et habitants de ladite paroisse de Chamoux,
- excédant les deux tiers, les trois [faisant?] le tout, et tant à leur nom que des autres absents,

- lesquels m’ont représenté que Révérend Yacinthe Didier leur curé moderne* aurait passé requête au Sénat contre eux, pour avoir un lieu où il puisse habiter,
- attendu que le presbytère est en masure, étant à louage** depuis quelque temps, que si ladite Communauté n’y met ordre, le révérend curé Didier se verra obligé de faire exécuter le décret du Sénat,

- que par ainsi, il leur convenait de toute nécessité de lui bâtir un appartement de haut en bas, avec des degrés, auprès d’un autre bâtiment qu’il y a auprès de l’église, et y faire une muraille du côté du couchant, et autres réparations nécessaires audit bâtiment, et d’en bailler les prix-faits pour faire le tout,
- et pour cet effet, ont iceux communiers unanimement convenu et délibéré ainsi que par le présent :

-  ils délibèrent qu’il soit fait logement – soit presbytère – convenable pour le logement du Révérend curé de la paroisse, et que les prix-faits en soient donnés aux maîtres maçons et charpentiers pour la bâtisse, convenant tous qu’il soit fait des taxes sur ladite Communauté, à chaque particulier à proportion de leurs facultés pour payer les ouvriers et les matériaux qu’il conviendra [acheter?] à mesure que l’ouvrage se fera,
- et même, promettent tous de fournir des manœuvriers pour servir les maîtres maçons et charpentiers, et de faire les charrois nécessaires pour approcher les matériaux, afin que le presbytère puisse être fait pour le mois d’août prochain,
- [avouant ?] [dores?] comme pour lors tous les prix-faits qui se donneront pour ce regard à l’extinction de la chandelle ou autrement, et de faire tout ainsi et de même, et sous les mêmes conditions et restrictions passées par la délibération qu’ils ont faite ci-devant pour les réparations [?] de leur clocher, auquel ils se rapportent,

- et pour que la [clause?] s’exécute ils obligent à cet effet tous leurs biens, présents et à venir qu’ils se constituent tenir et à peine de tous dépens d’usage, intérêts ,
- me requérant tous que j’aie adressé le présent acte, que de mon office leur ai accordé,
- toutefois sous le bon plaisir et vouloir du seigneur intendant général de Savoie, et autres qu’il appartiendra,

- fait et prononcé au-devant de l’église paroissiale dudit Chamoux, en présence de François Aguettaz et Claude-François Aguettaz tous deux de Montendry, témoins requis,
- signé sur la minute :
- Delivron, Degalis consentant tant seulement pour le presbytère pourvu toutefois qu’il se bâtisse à la volonté de la Communauté,
- Antoine Brun, J. Masset, J. Vignon, Jiacomo (Jacques) Chiesaz, Deglapigny, Hercule Ramel, Jean Genin, et Michel Perrière,
- les autres illettrés, pour enquis à moi, Notaire Royal, soussigné, [?] requis qui n’y exempt, l’original de ma main qui contient deux pages d’écriture, j’ai [?] signé pour être mis à l’office du tabellion, quoique par [Benoît?] Savey soit écrit,

C. Savey                                                

10-2012 - 2013, 2014, 2015 -  Recherche et transcription A.Dh.


Notes
* (Sous toute réserve) : « moderne » aurait simplement ici le sens de : « actuel »
** son prédécesseur, Jacques l'aîné Deglapigny, s'était fait construire une maison en… 1702.


Sources :
A.D. Savoie - Tabellion d'Aiguebelle - Chamoux / 1726 : Fo 113  ( 137 /373)