1892 Visite past.

Où il est question de la chaire…

La Visite pastorale de 1892

8-5-1892
L'an 1892 et le 8 mai, Nous, Michel Rosset, etc, faisons savoir que, hier, accompagné de notre vicaire général, et de notre chancelier, Nous Nous sommes rendu de la paroisse de Montendry à celle de Bourgneuf.
Mme la Comtesse de Sonnaz avait bien voulu nous prêter son équipage.
Vers l’entrée du bourg, M. Thomas Philibert, ancien notaire, et Président du Conseil de la Fabrique, à la tête de ce Conseil, nous souhaita la bienvenue et nous exprima de vive voix les sentiments les plus chrétiens. Nous le remerciâmes.
Puis à un petit oratoire orné pour la circonstance, nous fûmes reçu par M. le Curé et les fidèles rangés en ordre de procession, par M. le Vicaire, et par le Rd Thimotée de la Maison des Capucins d’Yenne, qui avait prêté son dévoué concours pour préparer les paroissiens à notre visite.
Après les cérémonies à la porte de l’église, et les prières prescrites, Nous avons solennellement béni le peuple, (rature) la bénédiction du très St Sacrement n’a pas été donnée à cause de la longueur que devait avoir l’examen des confirmants.
L’allocution de Notre vicaire général terminée, Nous avons interrogé et fait interroger les personnes présentées pour la confirmation. Les réponses de plus des deux tiers ont été très satisfaisantes ; plusieurs ont même très bien répondu ; les réponses des autres ont été suffisantes.
Ce matin à 7 heures, nous avons fait les prières pour les défunts. Ensuite, nous avons visité l’église et les objets du culte divin. A la Ste Messe, nous avons donné la Ste Communion à 350 personnes environ ; près de 200 autres avaient communié dans la matinée ou les jours précédents.
Nous avons administré le Sacrement de Confirmation à 153 personnes.
Dans nos avis pastoraux, Nous avons démontré la nécessité de l’instruction religieuse.
Nous avons couronné les cérémonies (rature : en donnant) au peuple notre bénédiction.

À notre arrivée hier, et dans la matinée, les détonations des boîtes se firent entendre.
Les habitants s’étaient portés nombreux à notre rencontre.


Pendant notre visite, nous avons fait les observations et prescriptions suivantes :
- la grille d’un confessionnal sera modifiée et le confessionnal sera pourvu du tableau des cas réservés. Le bassin des fonds baptismaux sera recouvert d’une petite planche. La pyxide du St Viatique sera redorée. La sacristie sera pourvue quand il sera possible d’un confessionnal conforme aux règles liturgiques ; en attendant, une petite croix sera placée au-dessus du confessionnal provisoire.
- Nous avons appris avec plaisir que M. le Vicaire forme des chantres, et que M. le Curé ne néglige rien pour encourager cette formation.

Depuis notre dernière visite, ont été faites les acquisitions suivantes et réparations :
- La Chaire a été transportée, elle a été très bien redorée ; elle  est bien sculptée, et produit un très bel effet ; elle a appartenu à l’église St Léger de Chambéry, comme cela paraît démontré, et l’on a tout lieu de croire que c’est du haut de cette chaire que St François de Sales a  annoncé la parole de Dieu dans la susdite église.
La réparation de la chaire a coûté 620 fr payés par la fabrique.
Les Messieurs (?) Poyen de Lyon ont fait don d’une crédence placée dans la sacristie et d’un confessionnal. Un ornement (?) noir et une chape violette ont été donnés par Mme la Comtesse de Sonnaz.
- La fabrique a acheté un drap mortuaire payé 60 fr et un canon d’autel* payé 80 fr.

M. Denis Émery, né à Bonvillard, le 28 mars 1831, ordonné prêtre le 18 juin 1859, est Curé de Chamoux depuis le 1er septembre 1869, et archiprêtre le 11 Xbre 1877.
M. Alexandre Couvert né à Sollières le 14 octobre 1858, ordonné prêtre le 21 mars 1887, est vicaire de Chamoux depuis le mois d’octobre 1891

Ainsi fait et signé, au Presbytère de Chamoux, le 8 mai 1892,

   signatures

2012, 2014 - Recherche et transcription A.Dh.


Lexique
* canon d’autel : utilisés dans le rite ancien, ces documents, au nombre de 3, reprenaient les textes du missel : ils étaient posés verticalement sur l’autel en aide-mémoire au célébrant.


Sources :
Les comptes-rendus des Visites pastorales sont conservés et consultables à la Bibliothèque diocésaine de St-Jean de Maurienne (sauf celle de 1571 aux A.D.S. à Chambéry).
Renseignements : http://bibliomaurienne.canalblog.com/