5 des 12 enfants

Quelques-uns des douze enfants de Jean 1er et Barbe d'Amboise

Avouons-le : parmi les 12 enfants de Jean et Barbe, cette page ne s'intéresse qu'aux filles et garçons liés d'une façon ou d'une autre à Chamoux.
Ces lignes doivent presque tout à Marc de Seyssel-Cressieu, et aux Archives du château de Musin dont il disposait (tout début XXe siècle)


Marguerite de Seyssel, dite de La Chambre, 2ème fille de Jean 1er et de Barbe d'Amboise1

Marguerite de Seyssel dite de La Chambre, est désignée au codicille de son père, en 1543, comme légataire d'une somme de 12 000 livres tournois. Ce fut vraisemblablement pour exécuter ce legs que, par acte daté de Chambéry, le 14 mai 1564 (Archives de Musin), Jean, comte de La Chambre, chevalier de l'ordre du roi, son frère, s'engagea à lui payer, à elle et à sa sœur Etiennette, une pension annuelle de 300 écus. Cette pension était hypothéquée sur les revenus de la seigneurie de La Rochette et, le 8 août 1565, les demoiselles de La Chambre, n'ayant pas été payées, firent saisir ces revenus (Archives de Musin).

A la suite d'un accord signé entre les parties le 6 avril 1566 et exécuté le 15 mai de la même année, Marguerite et Etiennette de Seyssel-La Chambre reçurent de leur frère la baronnie de Montaymont en paiement de cette somme (Archives de Musin). Marguerite prit alors le titre de dame de Montaymont ; Elle rendit cette seigneurie, le, 1er avril 1570, à son neveu Jean-Louis, marquis de La Chambre, contre le paiement d'une somme de 26 500 livres. (Archives de Musin).
Elle fut, comme ses soeurs, fille d'honneur de Catherine de Médicis.

Le 11 février 1574, elle reçut de Barbe d'Amboise, sa mère, la donation d'une somme, de 10 000 livres tournois, payable après son décès, et cela moyennant la renonciation de ses droits à sa succession; mais, quand survint cette mort, elle refusa d'entrer en jouissance de la donation et prétendit retirer sa légitime, en alléguant qu'elle n'avait accepté cet arrangement que par déférence pour sa mère qui était fort âgée et dans «un grand état de décrépitude». Cela occasionna un procès qui fut jugé en 1578 et où Marguerite obtint gain de cause (Archives de Musin).

Marguerite de Seyssel-La Chambre ne se maria pas. Elle vécut auprès de sa mère tant à Chamoux qu'à Chambéry et ce fut dans cette dernière ville qu'elle se fixa après le décès de Barbe d'Amboise. Elle y testa le 22 mai 1610 (Archives de Musin). Elle laissa 2000 livres à Charles-Emmanuel, comte de La Chambre, et à Charles-Emmanuel, marquis d'Aix, ses neveux, et institua légataire universelle Marguerite de Seyssel-La Chambre, sa nièce et filleule.

Marguerite de La Chambre, dame de Montaymont, mourut à Chambéry, le 28 juin 1614, vers les onze heures et demie du soir, dans la maison de honnête Claude Sendrat (Manuscrit Comnène). Conformément à sa volonté, elle fut ensevelie dans l'église des religieuses de Sainte-Claire. Son tombeau se trouvait dans le chœur de cette église, du côté de l'Èvangile (Archives de Musin).

 


Charles, comte de Seyssel, 3ème fils de Jean 1er et Barbe 1523 — 1570 2

seigneur et baron d'Aix, de Châtillon, de Meillonnas et de La Bâtie-Seyssel, seigneur de Villeneuve, dé La Truchère, de Crest, de Conflans, etc., chevalier du grand ordre de France, gentilhomme de la Chambre des rois Henri II, François II et Charles IX, capitaine des galères du roi de France, capitaine d'une compagnie de. 50 lances des ordonnances du roi de France,lieutenant général et gouverneur pour le duc de Savoie en Bresse, Bugey et Valromey, colonel de dix compagnies de gens de pied pour le duc de Savoie.

Charles de Seyssel, troisième fils de Jean, comte de La Chambre, et de Barbe d'Amboise, hérita de la baronnie d'Aix et de la presque totalité des biens de la branche aînée des Seyssel, par le testament de sa
tante, veuve, de Gabriel de Seyssel, baron d'Aix.
Il est le premier de la 3ème branche/dite « des marquis d'Aix », qui releva aussi le titre de marquis de La Chambre à l'extinction de la deuxième branche de la maison de Seyssel.

[Après des années de bons et loyaux services (voir ses titres militaires), il se marie.]
"Charles de Seyssel rentra alors à Paris et ce fut dans cette ville, le 26 décembre 1569 (7), que fut signé le contrat de son mariage avec Madeleine d'Avaugour la jeune.
A la cérémonie assistaient Barbe d'Amboise, comtesse de La Chambre, mère du fiancé ; Louis de La Chambre, chevalier de Saint-Jean-de-Jérusalem, conseiller et premier aumônier de la reine, cardinal et abbé de Vendôme, son frère; Béatrix de La Chambre, dame de La Gruuthuse, sa soeur; Pierre Versoris, avocat au Parlement; Madeleine d'Avaugour l'aînée, soeur de la fiancée; François d'Avaugour, seigneur de Courtalain, comte de Château vilain, son frère et tuteur, et plusieurs autres personnes de distinction. Charles de Seyssel s'intitule dans cet acte : comte de Seyssel, seigneur et baron d'Aix, chevalier de l'ordre, capitaine de cinquante hommes d'armes des ordonnances du roi et colonel de dix compagnies de gens de pied pour le duc de Savoie (Archives de Musin).

Mais ce mariage ne dura guère que trois mois, car Charles de Seyssel mourut assassiné à Paris en avril 1570. L'opinion publique et la famille du défunt accusèrent deux membres de la maison de Mouxy qui avaient eu, avec le baron d'Aix, de graves différends. La chose ne fut pas absolument prouvée, mais les neveux de la victime crurent devoir venger dans le sang des Mouxy la mort de leur oncle.
 


Sébastien de Seyssel, dit de La Chambre, ecclésiastique,  4ème fils 3

Il fut abbé et comte de Corbie, et Henri II qui, par son mariage avec Catherine de Médicis, était devenu son proche parent, (…) le nomma surintendant de ses affaires et lui donna la charge de grand aumônier de la Cour (Archives de Musin).

A Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois, il lègue sa maison de Paris, sise auprès de l'église Saint-Honoré, et lui recommande sa mère, ses frères, ses soeurs et les plus pauvres prélats de France.

A Barbe d'Amboise, sa mère, il donne son petit diamant et sa litière, avec les mulets affectés «au service d'icelle», et la charge d'employer une somme de trois cents écus, qui lui sera remise, à plusieurs œuvres pies et notamment à la réparation de la chapelle Sainte-Anne et Notre-Dame de Lorette au château de
Chamoux
.

Le 16 avril 1555, ses héritiers universels vendirent à Barbe d'Amboise, leur mère, la vaisselle d'argent qui provenait de sa succession. (Archives de Musin).
 


Étiennette de Seyssel, dite de La Chambre, 3ème fille de Jean 1er et de Barbe d'Amboise 4

"Attachée à la personne de la Reine de France", Marc de Seyssel-Cressieu dit qu'elle vivait auprès de sa mère, au château de Chamoux et à Chambéry, au moment de son mariage [en 1573].


Béatrix dite de La Chambre

(1540 - 1580)
Elle épouse en 1558 René, Seigneur de Montmirail, Authon, Labazoche, baron de Bruges de la Gruthuse, Prince d'Esthinruse († Bruges,1572). René est le petit-fils de Louis de Bruges de la Gruthuse, habile diplomate et grand bibliophile5.
Elle accouche en janvier 1759 d'une petite fille, Catherine de Bruges de la Gruthuse, qui a eu 5 maris : elle épouse en 1574 Louis de La Baume, chevalier de l'ordre de Savoie; Achille de l'Hospital en 1615; en troisièmes noces, Charles de Messey; en quatrièmes noces, Scipion de Champier; en cinquièmes noces, le 30 avril 1621, René de la Haye! (Elle meurt en 1630, à 71 ans)
Béatrix est désignée dans certains actes sous son nom d'épouse : Madame de la Gruthuse.
Elle a fréquenté le château de Chamoux au moins vers 1557-59 (sa mère était alors en voyage6).

Recherches et transcription 2012 - 2014 A.Dh


Sources bibliographiques

sur le site : Gallica.fr (BNF)
1-  la Maison de Seyssel, ses origines, sa généalogie, son histoire  p.235-236 - Marc de Seyssel-Cressieu
2- la Maison de Seyssel, ses origines, sa généalogie, son histoire  p.291 - Marc de Seyssel-Cressieu
3-  la Maison de Seyssel, ses origines, sa généalogie, son histoire  p.228 - Marc de Seyssel-Cressieu
4-  la Maison de Seyssel, ses origines, sa généalogie, son histoire  p.236 - Marc de Seyssel-Cressieu
5- sur Gallica - Recherches sur Louis de Bruges, seigneur de la Gruthuyse... p.11 par Joseph. B. B. Van Praet  (1754-1837) Édition : 1831
. Ses livres passèrent à son fils Jean ; dans l'inventaire de la bibliothèque de Blois, dressé en 1544, lorsque François Ier la fit transporter à Fontainebleau, les livres de Gruthuyse furent confondus avec ceux de Louis XI, de Charles VIII et de Louis XII.Sur les alliances matrimoniales : p.13 et 81.
6- Lettres de M. de Cottarel à Barbe d'Amboise, 1557-1559 (ADS SA 150) 

 


Pour les chercheurs : ressources à explorer
Archives départementales de Savoie

Sur les enfants de Jean 1er et Barbe d'Amboise
Marguerite [de Seyssel], dame de Montaimont. - SA 144, 151, 153, 155, 156, 160.
Philippe [de Seyssel], cardinal, abbé de Corbie. -. SA 148.
Sébastien [de Seyssel], abbé de Corbie, protonotaire apostolique. - SA 149, 150.

en détail
SA 149. Province de Maurienne : Titres de la Maison de La Chambre (suite.)
- Procuration générale donnée à Pierre Girard, secrétaire du comte de La Chambre, par Sébastien de La Chambre, protonotaire apostolique, premier aumônier de la reine de France et suivant ordinairement la cour en qualité d’héritier de feu le cardinal de Boulogne (1549).

SA 150. Province de Maurienne : Titres de la Maison de La Chambre (suite).
- Echange conclu entre Jean, comte de La Chambre, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, et Sébastien de La Chambre, abbé et comte de Corbie, son frère, qui renonce à ses droits à la succession paternelle contre deux grandes maisons avec cour et jardin, provenant de feu Charles de La Chambre, évêque de Mondovi, et situées, I’une à Paris, rues des Petits-Champs et du Pélican, l’autre à Lyon sur la Saône, grand’rue Saint-Georges (1551).

SA 151. Province de Maurienne : Titres de la Maison de La Chambre (suite).
- Transaction passée entre Jean, comte de La Chambre et de L’Heuille, vicomte de Maurienne, et Charles de Seyssel, baron d’Aix, de La Bâtie et de Chautagne, son frère, auquel sont cédés en qualité d’héritier de Francoise de La Chambre, dame d’Aix, sa tante, tous les droits sur le comté d’Armagnac à soutenir contre Antoine, roi de Navarre, duc de Vendôme (1560).
- Pièces du procès intenté contre Jean, comte puis marquis de La Chambre, par ses sœurs, Marguerite et Etienne de La Chambre qui sollicitent le payement de 12 000 francs légués par leur père (1562-1578).
- Procuration passée en faveur de Jean, marquis de La Chambre, par Barbe d’Amboise, comtesse douairière de La Chambre, dame de  Chamoux et des Hurtières, afin de réclamer au seigneur d’Aubijoux, père de cette dernière, la dot qui lui avait été constituée (1565).
- Transaction et arrêts du Grand Conseil du roi touchant le partage des biens de la maison de Listenois : la seigneurie de Vitry est cédée en raison de la plus-value de la terre d’Arc en Barrois par Antoine de Vienne dit de Bauffremont, sieur de Listenois, à Jean, marquis de La Chambre, et à Gaspard de Saulx-Tavannes (1568-1572).
- Lettres de membres de la familIe de La Chambre (1550 environ 1599).

SA 151. Province de Maurienne : Titres de la Maison de La Chambre (suite).
- Pièces du procès intenté contre Jean, comte puis marquis de La Chambre, par ses sœurs, Marguerite et Etienne de La Chambre qui sollicitent le payement de 12 000 francs légués par leur père (1562-1578).
- Acte de donation à cause de mort, consenti par Barbe d’Amboise, comtesse douairière de La Chambre, qui céde en particulier sa vaisselle d’argent à ses filles Béatrix de La Chambre, comtesse de la Gruuthuse, Etienne(ette) de La Chambre, comtesse de Bene, et Marguerite de La Chambre (1574).
- Lettres de membres de la familIe de La Chambre (1550 environ 1599).

SA 152. Province de Maurienne : Titres de la Maison de La Chambre (suite).
- Partage des biens meubles provenant de Barbe d’Amboise, douairiére de La Chambre, entre Jean, marquis de La Chambre, et ses sœurs (1575).
- Pièces du procès intervenu devant le Sénat de Savoie pour l’hoirie de Barbe d’Amboise, douairiére de La Chambre, entre ses héritiers (1581-1594).

SA 153. Province de Maurienne : Titres de la Maison de La Chambre (suite).
- Pièces du procès intervenu entre Marguerite de La Chambre, d’une part, et Jean- Louis, marquis de La Chambre, puis par Pierre, marquis de La Chambre, d’autre part, à propos de la succession de Barbe d’Amboise, leur mère et aïeule (1593-1605).

SA 156. Province de Maurienne : Titres de la Maison de La Chambre (suite).
- Pièces du procès intenté par Pierre, marquis de La Chambre, à Marguerite de La Chambre et à Charles Dufour, dépositaire des meubles provenant de I’hoirie de Barbe d’Amboise, a propos de ce mobilier, dossier comprenant une bulle du pape Paul V (1609-1613).

SA 160. Province de Maurienne : Les Hurtières (suite).
- Procédure intervenue entre Jean-Louis, marquis de La Chambre, et Marguerite de La Chambre et consorts a cause des détériorations subies par les châteaux de  Chamoux et des Hurtiéres, s.d. (fin du … s.).