Inventaire mobilier

Inventaire du délaissé par Joseph Dalbert : biens mobiliers

Très long inventaire, on n'oublie pas une petite cuiller cassée !
Aussi, on s'étonnera du peu de linge personnel inventorié ; et aussi, de l'absence de vêtements féminins:  Marie-Cécile Didier, l'épouse de Joseph Dalbert, était morte depuis 1789. Tout semble avoir disparu.
D'autre part, les écuries semblent vides (pourtant, des pièces de harnachement gisent dans divers pièces du château) ; un seul petit fusil, de peu d'intérêt : voilà un privilège peu exploité. Mais de l'outillage partout!

L’an 6 de la République  française, et le 16 frimaire, soit 6 décembre 1797 de l’ère vulgaire, je soussigné, Simon Mollot, notaire public, fais savoir :
- que le citoyen Joseph feu Antoine Dalbert serait décédé le 19 du courant [délaissant ?] pour son seul fils Jean-François Dalbert de Montendry, officier dans le Régiment de Savoie du Roi de Sardaigne, absent,
- que le citoyen Joseph Gaillon, premier assesseur du juge de paix du canton, la place de juge de paix étant vacante, aurait mis les sceaux sur le mobilier délaissé par ledit Dalbert, et en aurait fait part à l’administration centrale qui, par son arrêté du trois frimaire dernier, aurait chargé l’administration municipale de Chamoux de faire procéder à saisie et séquestre de tous les avoirs délaissés par ledit Joseph Dalbert, de faire procéder à inventaires du tout par un notaire, par le moyen d’un commissaire, en l’assistance de l’agent municipal de la Commune, de faire procéder à la vente des denrées et autres objets dans le cas de péricliter ; et du surplus, d’en charger un gardiateur solvable ;
- qu’en exécution de cet arrêté, l’administration municipale de Chamoux par son arrêté du
[blanc] frimaire dernier, aurait commis moi, notaire, pour procéder audit inventaire, aurait nommé le citoyen Joseph Valliend pour commissaire pour l’exécution d’icelui, et le citoyen Pierre Bertholet gardiateur de tout le mobilier, à l’effet de quoi, ledit citoyen Joseph Valliend en sa susdite qualité, en m’exhibant ses susdits arrêtés, m’aurait requis de procéder au fait de ma dite commission, à quoi adhérant, et m’étant transporté dans la maison délaissée par ledit Joseph Dalbert ce jourd’hui, j’aurais procédé audit inventaire, sur les réquisitions dudit citoyen Joseph fils de feu Jean-Antoine Valliend, commissaire nommé par ladite administration, natif et habitant de La Trinité, ici préent, et en l’assistance du citoyen Joseph fils de feu Mathieu Deplantes, agent municipal de Chamoux, et de Pierre fils de feu Guillaume Bertholet gardiateur, tous deux natifs  et habitants de cette commune, ici présents.

Et iceux se trouvant tous dans la cuisine, ledit citoyen commissaire m’aurait représenté que comme il faudrait plusieurs jours pour achever ledit inventaire, il conviendrait d’en suspendre l’insertion jusqu’à la fin pour éviter les longueurs de clôtures et [accélérer ?] l’ouvrage. Et comme il s’agit en exécution du susdit arrêté de l’administration centrale de faire procéder à estimation dudit mobilier, ledit citoyen commissaire aurait nommé pour cet objet le citoyen Jean fils de feu Jean-Claude Genin, natif du Bettonnet, habitant de cette commune, reconnu en état de remplir cette charge ; lequel ayant été accepté par ledit agent municipal et ledit gardiateur, et se trouvant ici présent, il aurait promis et jué la main droit levée, parès dûe remontrance sur l’importance du serment, de procéder fidèlement à ladite estimation, sans [support ?] ni connivence pour personne, ce qu’il aurait fait comme ci-après.

Ce qu’étant fait, ledit commissaire aurait requis de nous transporter au grenier, pour vérifier les denrées et grains comme étant la chose la plus pressante.
Et nous y étant transportés, il aurait été mesuré le froment trouvé dans différents rayons ; et de cette mesure, il aurait résulté qu’il se serait trouvé soixante cartes de froment, soit 10 vaissels mesure d’Aiguebelle.
De plus, dix-huit cartes de seigle, soit 3 vaissels ; quatre cartes d’avoine, et douze cartes maïs.
Ledit froment aurait été estimé sur le pied de douze francs le vaissel, ce qui fait la somme de cent vingt francs.    120.
Le seigle aurait été estimé sur le pied de sept francs cinquante centimes le vaissel : vingt-deux francs 25 centimes.    22.25
L’avoine aurait été estimé sur le pied de cinquante centimes la carte, ce qui fait deux francs et le maïs aurait été estimé sur le pied de un franc la carte, ce qui fait la somme de dix francs .    10.
 
Et comme il se faisait tard, l’inventaire aurait été renvoyé à demain à huit heures du matin.

Du seize  dix-sept frimaire an six ayant recommencé l’inventaire en l’assistance dudit Joseph Deplantes, Pierre Bertholet, Jean Genin en leur qualité.

Et nous étant transportés dans la cave,
nous n’y aurions trouvé qu’une demi charge de vin avec mauvais goût ; l’agent municipal nous ayant déclaré qu’il n’y avait plus aucune vigne dépendant de cette maison, et que ledit Dalbert n’en achetait qu’à mesure de ses besoins, lequel vin ledit expert n’a estimé à cause de sa mauvaise qualité que six francs.    6.

Et nous étant transporté dans la cuisine, nous y avons trouvé :
34 plats et assiettes faïence fine, estimés huit francs 50 centimes.    8.5
Dix tasses et neuf soucoupes faïence estimés un franc    1.
Vingt-cinq bouteilles de verre tant grandes que petites estimées entre toutes cinq francs    5.
Quatre tupines* - soit vases de terre -, estimées entre toutes une livre et 40 centimes    1.40
De plus, un pot, un demi pot et un jovelot* d’étain pesant six livres entre tous, estimé le tout six francs    6.
De plus, un chaudron, une petite marmite, une casserole ;
de plus 1 autre très petite marmite, 1 cafetière, 1 bassin à l’eau et 2 couverts, le tout de cuivre, pesant le tout 13 livres et demie avec leur ferrure et de médiocre usage, estimé le tout 13 francs 50 centimes    13.50
De plus, une grande bassine, un coquemar, deux poêlons, une passoire, le tout de cuivre, pesant le tout quatorze livres,  estimé le tout douze francs    12.
De plus deux plats [de…]   l’un grand, l’autre petit, estimé le tout une livre 20 centimes    1.20
De plus une cloche [de…]  estimée quatre francs    4.
De plus 3 autres petites cloches [de…] à manche dont la grande et la 2de sans couvert estimées les 3 deux francs    2.
Une marmite avec son couvert [de…] tenant environ deux pots estimée deux francs    2.
Une grande marmite avec son couvert de… tenant environ 4 pots estimée deux francs 50 centimes    2.50
Un petit bronzin avec son couvert [de…] tenant environ un jovelot,  estimé 75 centimes    0.75
Un plat de fonte pesant de livres et demie estimé une livre et 50 centimes     1.50
Une marmite [de…] tenant environ cinq pots estimé deux francs cinquante centimes    2.50
Un autre bronzin [de…] sans couvert, tenant environ 6 pots, estimé 2 francs septante-cinq centimes    2.75
De plus, une poêle à frire cuivrée estimée deux francs    2.
Une servante en fer pour supporter la poêle sur le feu en bon état, estimée cinquante centimes    0.50
Une pincette, une pelle et un soufflet, le tout de fer pour le feu, en bon état, estimé deux francs    2.
Une crémaillère tournante avec son support attaché au mur, le tout de fer, estimé cinq francs    5.
Une plaque [de…]  attachée au contrecœur de la cheminée où il y a  [vivat dalbert] en bon état, estimée 15 francs    15.
Un tournebroche [à fumer] dont le chapeau est détaché, en très mauvais état, estimé trois francs    3.
Neuf cuillers d’étain estimées septante-cinq centimes    0.75
Cinq fourchettes de fer estimées cinquante centimes    0.50
Trois cuillers percées de fer estimées septante-cinq centimes     0.75
Une lanterne de fer blanc estimée septante centimes    0.70
Deux trépieds de fer estimés quatre-vingts centimes    0.80
Deux couverts […] de fer estimés entre tous deux vingt centimes    0.20
Un poids à peser poids d’Aiguebelle tirant du grand côté cent trente-neuf livres avec sa soucoupe, estimé 5 francs    5.
Un petit poids de [mar…] sans soucoupe tirant quarante-une livre et demie du grand côté, estimé deux francs    2.
Un plat d’étain pesant une livre et demie, estimé un franc    1.
Un moulin à poivre en très mauvais état estimé un franc    1.
Un(e) bassinoir(e) de cuivre pour chauffer le lit avec son manche de bois, estimé€ un franc cinquante centimes     1.50
Trois haches dont deux en mauvais état estimées deux francs    2
Un {tuyau] en [palastre] de fer traversant la cuisine avec son fourneau en palastre et support estimé dix francs    10.
Il y a de plus dans la cuisine un buffet à deux portes à deux tiroirs en menuiserie avec trois serrures avec leur clé, de l’hauteur de quatre pieds, estimé dix francs    10.
Un autre buffet à 4 portes et la place de 2 tiroirs qui manquent, sans serrure, le tout en sapin, estimé cinq francs    5.
Un coffre peuplier avec ses deux serrures, sans clé, usé, estimé un franc 25 centimes    1.25
Une pétrissoire en noyer avec son couvert et sous-pied, estimé quatre francs    4.
Deux mauvais bancs pour s’asseoir en noyer, estimés entre tous deux septante-cinq centimes    0.75
Une petite table avec son pliant en noyer, estimée une livre 50 centimes    1.50
Un arrosoir de jardin sans aspersoir en fer blanc estimé une livre 25 centimes    1.25
Une planche à hacher les herbes en noyer estimée 50 centimes    0.50
Une mauvaise étagère en noyer estimée un franc     1
Cinq chaises de jonc dont trois en bon état et deux mi usées estimées entre toutes cinq francs    5
Une autre chaise tapissée en très mauvais état estimée 50 centimes    0,50
Une salière de cristal estimée 25 centimes    0,25
Une râpe pour le fromage estimée 25 centimes    0.25
Un moulin à café estimé 75 centimes    0.75
Un chandelier de laiton usé estimé 25 centimes    0.25
Un seau de bois pour l’eau estimé 25 centimes    0.25
C’est tout ce que nous aurions trouvé dans ladite cuisine.

Et dans la salle à côté nous y aurions trouvé :
Un(e) garde-robe à 3 portes et 3 serrures de sapin, estimé(e) dix francs    10.
De plus, une autre garde-robe à une seule porte en sapin avec sa serrure [à réparer] et sa clé et deux petits tiroirs au-dessus, le tout en bon état, estimé le tout dix francs    10.
Une commode avec ses trois tiroirs en menuiserie en noyer avec trois serrures et deux clés sans garniture, estimé le tout quinze francs    15.
De plus, une grande table de noyer à quatre pieds en menuiserie avec deux petits tiroirs estimée deux francs et cinquante centimes.    2.50
De plus un petit coffre sans ferrure ni serrure en noyer estimé deux francs    2.
Une petite table en noyer à quatre piliers en charpente estimée une livre 50 centimes    1.50
De plus une grande table en sapin et deux pliants plus de mi usée avec son tapis de laine aussi plus de mi usé, estimé deux francs    2.
Une [corbeille] de  paille tenant environ [blanc] vaissel de blé, usée au fond, estimée 80 centimes    0.80
De plus deux dévidoirs plus de mi usés estimés 75 centimes    0.75
De plus, quatre grands tableaux avec leur cadre doré en peinture fine déjà vieux, estimés six francs    6.0
Et cinq autres tableaux sans cadre représentant des paysages estimés deux francs 50 centimes    2.50
Trois chaises en tapisserie presque usées estimées trois francs    3.
Une carte à mesurer le blé avec ses serrures estimée deux francs 50 centimes    2.50

Et dans une chambre à côté de la salle,
Un fauteuil en tapisserie de laine verte, le bois de bon usage, la tapisserie presque usée, estimé un franc 50 centimes    1.50
Un fauteuil de jonc et un autre en menuiserie, le premier ayant le traversin cassé, estimés deux francs 50 centimes    2.50
Deux autres chaises tapissées très usées estimées entre toutes deux 75 centimes    0.75
Un mauvais bois de lit tout démembré estimé un franc 50 centimes    1.50
Un vase de pétrissoire en noyer sans couvert ni sous-pied en très mauvais état estimé 75 centimes    0.75
Une petite caisse à tiroir estimée une livre et 25 centimes    1.25
Une porte de fer détachée en [palastre] de 4 pieds de long, 2 pieds 8 pouces de large, estimée cinq francs    5.
Une caisse d’horloge en noyer sans [dessins] estimée un franc 75 centimes    1.75

Et dans une autre chambre à côté, nous aurions trouvé :
Les 2 têtières d’un lit à chariot [roulant ? rouleau ?], l’extrémité en tapisserie en soie, en bon état, estimé 4 francs    4.
De plus un bois de lit en bon état en menuiserie sans garniture fond ni paillasse estimé trois francs    3.
3 fauteuils et une chaise en tapisserie manquant un bras à un fauteuil, les autres très vieux, estimés tous 3 francs    3.
Trois fauteuils et une chaire (chaise) en tapisserie, manquant un bras d’un fauteuil, les autres très vieux estimés entre tous trois francs    3.
De plus, un coffre en noyer avec deux coffrets en-dedans sans serrure ni clé, très vieux, estimés deux francs    2.
De plus une grande palette de fer estimée un franc cinquante centimes    1.50

Nous étant transportés dans une petite chambre à côté, nous y avons trouvé :
Une table à quatre pieds en noyer sans tiroir estimée deux francs    2.
De plus une chaire (chaise) tapissée dont un pied cassé, la tapisserie usée, estimée 50 centimes    0.50

Et nous étant ensuite transportés sur la galerie, nous y avons trouvé :
Un petit buffet à deux portes en menuiserie en noyer sans serrure en bon état, estimé cinq francs    5.
De plus, une mauvaise chaire (chaise) dont la tapisserie manque, hors de service, estimée 50 centimes    0.50
Une autre chaire (chaise) de jonc plus de mi usée estimée un franc    1.
Deux échelles dont l’une à deux traverses et l’autre à douze, estimées un franc    1.

Et nous étant transportés dans une autre petite chambre, nous y aurions trouvé :
Un grand lit à rideau vert de sergette avec ses draps, paillasse et matelas, couverte de sergette ; les rideaux et lit plus de mi usés, la couverte très usée, avec une autre couverte rouge très usée estimé le tout trente francs    30.
De plus un vieux et mauvais fauteuil plus de mi usé estimé cinq sols    0.25

Et dedans la chambre appelée la chambre neuve, nous y aurions trouvé :
Un bois de lit sans rideaux avec une paillasse, matelas, et deux draps ; et les tringles du ciel de lit estimé une livre et quinze sols    1.75
De plus, trois fauteuils et trois chaires (chaises) de jonc en bon état estimés dix francs    6.
Un fauteuil tapissé plus de mi usé estimé un franc vingt-cinq centimes    1.25
De plus, un bureau, soit commode à pièce rapportée avec deux tiroirs, une serrure sans clé, à quatre boules de laiton, estimé douze francs    12.
Deux petits arrosoirs tenant environ chacun deux pots, manquant l’aspersoir, estimé un franc 25 centimes    1.25
Un grand bronzin [de genre ?] sans  couvert, une patte raccommodée, estimé deux francs    2.
Un chaudron de cuivre avec son anse tenant environ 2 seaux plus de mi usé, pesant 17 livres, estimé 8 francs    8.
Une poissonnière de cuivre avec son anse, pesant sept livres, estimée quatre francs     4.
Deux mauvais fauteuils tapisserie en laine plus de mi usés, estimés un franc quatre-vingt centimes    1.80
Le couvert d’une marmite pesant deux livres, estimé un franc 50 centimes    1.50
Un(e) petit(e) alambic de cuivre sans chapiteau pesant dix livres ; estimé sept francs 50    7.50
Une grande broche pour le roti estimée un franc    1.
Le dessus d’un vieux bureau à pièce rapportée estimé un franc    1.

Du dix-sept  dix-huit frimaire, nous étant transportés dans la chambre à côté de celle d’entrée où il est décédé, nous y aurions trouvé
Un lit avec ses rideaux, un coussinet appelé carreau, un traversin presque en bon état, estimé trente francs    30.
Une commode avec ses trois tiroirs fermant à clé estimée douze francs    12.
Neuf chaises dont six de jonc et trois avec leurs tapis estimées neuf francs    9.
Une pendule qui ne [va ?] pas, estimée vingt francs    20.
Deux tables de nuit en noyer estimées entre toutes deux un franc  50 centimes    1.50
Huit tableaux représentant des figures en peinture avec leur cadre doré en ovale estimés tous huit francs    8.
Un coquemar de cuivre pesant une livre estimé un franc    1.
Une casserole de cuivre sans ferrure pesant deux livres estimée deux francs 50 centimes    2.50
Une grande hache de charpentier estimée deux francs    2.
Un [bechevet*] à deux tranchants estimé un franc    1.
Une paire de ciseaux à tailler les arbres estimé un franc    1.
Un vire broquin* avec sa mèche de trois pieds de long estimé 90 centimes    0.90
Un barron (barreau ?) de fer rond et percé pesant six livres estimé 90 centimes    0.90
Deux petits marteaux et une tenaille estimé le tout un franc 75 centimes     1.75
Trente-huit livres de piété et autres différents genres, estimé six  franc    6.
Un petit râteau avec ses pointes de fer estimé quinze centimes    0.15
Une scie à main estimée 50 centimes    0.50
Un petit fusil en très mauvais état estimé deux francs    2.
Quatre vases dont deux de faïence et deux de terre un avec son couvert, les autres sans couvert, une assiette de terre et une écuelle de faïence estimé le tout 70 centimes    0.70
Un baromètre estimé 70 centimes    0.70
Un plat de cuivre jaune estimé 75 centimes    0.75
Deux paires de sacoches de cuir estimées les deux, 2 francs et 50 centimes    2.50
Vingt-une bouteilles de verre, tant grandes que petites, estimé entre toutes trois francs    3.
Un petit soufflet de chauffe panse estimé 50 centimes    0.50
Vingt-sept verres à pied tant grands que petits estimés deux francs 50centimes    2.50
Quatre verres ordinaires, deux grands et deux  petits estimés 20 centimes     0.20
Un petit lit avec sa garde-paille, couverture, matelas, un drap et un traversin, estimé le tout dix francs    10.
Six rouleaux de tapisserie en papier estimés entre tout douze francs    12.
Une lampe de laiton estimée septante-cinq centimes    0.75
Nous avons trouvé dans un vieux coffre de bois sapin sous clé plusieurs [ferramenteries*] usées, estimé le tous quatre francs. (Et comme les ferramenterie s consistent en des objets encore utiles qu’il serait trop long de décrire, nous avons procédé à cachettement dudit coffre par le moyen de deux bandes de papier mises sur le couvert de chaque côté de l’endroit où il y a une serrure sans clé, et une bande sur la bande de fer qui entrait dans la serrure aux deux extrémités  desquelles trois bandes j’y aurais mis mon sceau sur cire rouge où il y a mon chiffre entrelacé d’une S et d’une M.)    4.
De plus une grande lanterne à quatre vitres estimée un franc 25 centimes    1.25
Quatre petits vases de terre et un de verre, estimé le tout 70 centimes    0.70
Un bidon de fer-blanc estimé 25 centimes    0.25
Un vieux parapluie tout usé estimé 50 centimes    0.50
De plus, deux habits moitié usés, deux vestes, un gilet ; deux culottes et un mauvais frac, icelui de cotti, tout le reste presque usé, estimé le tout dix-huit  francs    18.
Un mauvais manteau de drap estimé trois francs    3.
Une demi catalogne* estimée trois francs 50 centimes    3.50
Un petit coffre de bois sapin sans serrure avec environ huit livres de sel dedans, le tout estimé trois francs    3.
Une caisse de noyer avec son couvert, sans serrure, estimée un franc 50 centimes    1.50
Un moulin à café estimé un franc    1.
Treize tasses de faïence et quatre soucoupes de même estimées entre tout un franc 50 centimes    1.50
2 petites carafes de verre, 2 petits vases du même, et 2 salières cristal estimé le tout soixante et dix centimes     0.70
Un petit pot de cuivre avec son couvert presqu’usé, estimé 50 centimes    0.50
Une grande tupine, soit vase de terre, propre à contenir l’huile, et où il y en a encore environ demi pot, estimé deux francs 50 centimes    2.50
Une paire de bottines avec leurs souliers estimé deux francs    2.
Un bigard* avec une petite pioche et un petit arrosoir de jardin estimé le tout dix francs 50 centimes    10.50
Deux plats de fer et un grand plat de terre estimé le tout septante-cinq centimes    0.75
Deux grandes cordes dont l’une de [charrier] et l’autre de [lexive] estimé le tout deux francs     2.

Et nous étant transportés dans la chambre de la bigaterie*, nous aurions trouvé :
Une [cartelière] sans couvert en très mauvais état, estimée un franc 25 centimes    1.25
Deux fauteuils en tapisserie presqu’usée estimés un franc 25 centimes    1.25
Un bachat* de peuplier estimé septante-cinq centimes    0.75
Un banc à tournoyer avec ses [deux ?] pointes monté sur quatre piliers, estimé cinquante centimes    0.50

Du dix-neuf brumaire.
Nous étant transportés dans la chambre à côté de la bigaterie, nous y avons trouvé :
Une paire de petites roues de chariot presque usées, estimés quatre francs    4.
Une autre paire de roues de trois pieds d’hauteur, neuves, sans ferrure, estimée trois francs    3.
Un vieux coffre avec une mauvaise caisse sans serrure, ladite caisse sans couvert ni serrure estimée 75 centimes    0.75
Une cage de petite volaille, le couvert en toile, estimée septante-cinq centimes    0.75
Cinq chaires  (chaises) en mauvais état estimées un franc 25 centimes    1.25
Un petit banc de menuisier d’un pied de large et de 5 pieds 9 pouces de long, estimé deux francs 50 centimes    2.50
Deux vieux bancs à tournoyer sans leur tour estimés entre tous les deux 50 centimes    0.50
Deux mauvaises roues à filer la soie en très mauvais état estimées à un franc    1 ;
Un petit banc de charpentier de dix pouces de large et de trois pieds de long estimé 75 centimes    0.75

Et nous étant transportés dans le cabinet attigü* de ladite chambre, nous y avons trouvé :
Un bureau à douze petits tiroirs et une porte dans le milieu fermant à clé, estimé dix francs    10.
Un tour en l’air pour tout ( ???) noyer en bon état estimé six francs    6.
Une petite scie à bras appelée [raipard] moitié usée estimée un franc    1.
4 petites scies à main et une autre petite à refendre avec leur manche, estimé entre toutes un franc 50 centimes    1.50
Une échelle à huit pas estimée septante-cinq centimes    0.75
Trois chaises en très mauvais état estimé entre toutes septante-cinq centimes    0.75
Un banc de menuisier moitié usé estimé un franc 50 centimes, un banc à rapper le tabac avec son balancier, ferrure et rappe, estimé deux francs 50 centimes    2.50
Une petite scie à main montée en fer estimée 50 centimes    0.50

Et nous étant transportés dans le grenier, nous y avons trouvé :
Un grand crible tournant à fil […] pour cribler le blé, qui a été estimé quatre francs    4.
Un vieux tonneau à deux cercles de fer presque usé n’ayant qu’un fond, estimé trois francs    3.
Deux paires de harnais en cuir propres aux chevaux de cabriolets, l’un en bon état, l’autre mi usé, estimé le tout quarante francs    40.
Une [corbatte] de paille tenant environ douze cartes de blé, en bon état, estimée un franc 25C centimes    1.25
De plus nous avons trouvé
Dans un mauvais baril toutes sortes de riblons de fer, estimé le tout deux francs 50 centimes    2.50
De plus un grand coffre de bois noyer sans ferrure mi usé dans lequel nous avons trouvé plusieurs espèces d’outils en fer avec leur manche en bois tant en limes qu’autres, le tout estimé douze francs.    12.
(nous aurions mis le tout dans le coffre eu égard qu’il est trop long pour l’inventorier, et qu’on n’en sait pas les noms ; et nous y aurions mis deux bandes de papier tenant sur le couvert dans le dessous à l’extrémité desquelles deux bandes j’y aurais mis mon sceau sur cire rouge où il y a mon chiffre entrelacé d’une S et d’une M.)

du dix-neuf frimaire, nous étant transportés dans la chambre à côté du grenier, part d’Aiguebelle, nous y avons trouvé une mesure à mesurer le blé, contenant un vaissel, avec ses ferrures, estimés neuf francs    9.
Une échelle [d’angin] d’environ dix pieds d’hauteur y manquant la jambe d’appui, estimée 50 centimes    0.50
Un canapé de jonc en deux pièces en menuiserie, en très mauvais état, estimé un franc 25 centimes    1.25

Et dans la chambre des [sermeur ?] nous y avons trouvé :
Un petit pressoir à presser des cerises mi usé estimé cinq francs    5.
Un fauteuil de nuit en noyer servant pour le pot de chambre estimé deux francs    2.
Un pied de table à pied de biche estimé cinquante centimes    0.50
Une grande caisse à tenir le charbon de quatre pieds de large et de cinq pieds de long estimée 50 centimes    0.50
Un tour à filer la soie avec ses deux roues, le tout en très mauvais état, estimé un franc 50 centimes    1.50
Une table d’ardoise en sculpture où il y a un damier au milieu, estimé quatre-vingt centimes    0.80
3 pierres à aiguiser tournantes, dont 2 petites et une grande avec leurs ferrures, estimées les trois 75 centimes    0.75
Une chaire (chaise) presque usée, estimée vingt-cinq centimes    0.25
Deux petits vases de faïence avec leur couvert estimés vingt-cinq centimes    0.25
Une vieille selle de  cheval avec un mauvais [reculement ?] estimé le tout septante-cinq centimes    0.75
Un(e) petit(e horloge tout en bois sans timbre et sans balancier estimée cinq sols    0.25
Un mauvais volet de fenêtre avec ses deux éparres* attachées estimés cinquante centimes    0.50
Deux mauvaises caisses de cabriolet estimées entre toutes deux un franc septante-cinq centimes    1.75

Et nous étant de là transportés au galetas, nous y avons trouvé :
Une vieille chaire (chaise) à porteur en très mauvais état, estimée septante-cinq centimes    0.75
Vingt-quatre douelles de tonneau estimées une livre vingt-cinq centimes    1.25
Une porte moitié fenêtre avec ses châssis estimée cinquante centimes    0.50
 Une paire de roues d’environ trois pieds d’hauteur estimées deux francs    2.
Un mauvais pied de tour à filer la soie estimé vingt-cinq centimes    0.25

De là, nous nous sommes transportés jusque dans la remise et nous y avons trouvé :
Un cuvier en sapin à couler la lessive, à deux cercles de fer, avec sa chaire (chaise), estimé un franc 50 centimes    1.50
De plus, une porte de 3 pieds et demi de large et de 6 pieds d’hauteur, avec ses éparres, estimé 1 fr 50 centimes    1.50
Une brouette à deux bras avec ses deux roues estimée deux francs 50 centimes    2.50

Nous nous sommes de là transportés dans le ci-devant atelier de salpêtre, et nous y avons trouvé :
Une cuve bois châtaignier à trois cercles de fer mi usée, estimée cinq francs    5.
Deux arrosoirs en mauvais état estimés entre tous deux un franc    1.
Un [cadre] pliant à six endroits avec fer, charnières, estimé septante-cinq centimes    0.75

Et de là, nous nous sommes transportés dans la pépinière, et nous y avons trouvé :
Un cizelin de fer blanc avec un grand plat de laiton, estimé le tout un franc    1.
Un vase, soit cornue de bois pour tenir le beurre, à trois cercles de fer, estimé un franc    1.

Et de là, nous étant transportés dans l’appartement de la forge, ci-devant salon, nous y avons trouvé :
Un petit soufflet de maréchal et un estoc avec cinq tenailles de forge, tant grandes que petites, trois marteaux de maréchal à main et quatre limes, tant grandes que petites, quatre clavières et un ciseau à couper le fer, une enclume [de …] et une autre petite en fer appelée bigorne*, le tout mi usé, estimé vingt francs    20.
Deux espagnolettes en fer neuves, estimées deux francs    2.
Deux petites roues de brouette neuves sans ferrure estimées un franc 75 centimes    1.75
Un banc de menuisier tout neuf de 6 pieds de long et 15 pouces de large estimé 2 francs 50 centimes    2.50
Douze verres simples estimés entre tous cinquante centimes    0.50
Deux petits cercles de fer appelés mayettes estimés vingt-cinq centimes    0.25
Nous avons trouvé dans le placard plusieurs petits articles en fer estimés 1 franc 50 c.    1.50
De plus, dans un autre rayon dans le même placard des riblons de fer estimés un franc    1.
Une pelle carrée de jardin estimée cinquante centimes     0.50
Un petit bureau mi usé estimé trois francs    3.
Une brassière de chariot à cheval estimée un franc    1.

Du vingt-un frimaire, nous aurions trouvé dans la cave :
Quatre tonneaux tenant environ trois charges chacun, les uns dans les autres, à quatre cercles de fer chaque, le tout estimé trente francs    30.
Un entonnoir de tonneau en bois estimé cinquante centimes    0.50

Et dans le fruitier à côté de la cave nous y aurions trouvé :
Deux cuviers, savoir un bois sapin, l’autre châtaignier, avec deux cercles de fer chacun vieux, estimés six francs    6.

Et dans la vieille cuisine nous y aurions trouvé :
Un tonneau à quatre cercles de fer mi usé estimé sept francs    7.
Huit planches, tant sapin qu’autres bois, estimées quatre francs    4.

Et nous étant ensuite transportés dans le pressoir, nous y aurions trouvé :
Deux cuves, la plus grande cerclée à deux cercles de fer et deux en bois ; et l’autre cerclée à 3 cercles de fer, les bois presque usés ; estimé les deux trente-six francs    36.
De plus, un grand pressoir à presser le vin mi usé, estimé vingt-cinq francs    25.
Une paire de roues de brouette mi usée en très mauvais état estimés un franc    1.
De plus, vingt chariots de bois, tant dans la cour qu’ailleurs, estimés quarante francs    40.
Un bachat de bois avec son couvert mi usé estimé cinquante centimes    0.50

De plus nous aurions trouvé dans la cuisine cinq moules de chandelles d’étain estimés entre tous quatre francs    4.
De plus, dans la chambre d’entrée, nous aurions trouvé cinq pièces de tapisserie attachées aux murs vieilles, usées, en laine, estimées trois francs    3.
De plus, deux tableaux sans cadre représentant des fleurs, estimés entre tous deux, un franc    1.

Qu’est tout ce que nous aurions trouvé dans lesdits bâtiments, et eu égard que nous n’aurions pu ouvrir la commode qui est dans la salle à côté de la cuisine, n’ayant trouvé aucune clé pour pouvoir ouvrir les trois tiroirs d’icelle, nous aurions procédé à cachettement d’iceux par le moyen d’une bande de papier mise sur chacun des trois trous, que j’y ai fait tenir avec de la cire rouge aux deux extrémités desquelles bandes j’y aurais mis mon sceau où il y a un chiffre entrelacé d’une S et d’une M.

Du vingt-deux frimaire dite année, nous aurions procédé à linventaire du linge autre que ceux ci-devant décrits, et nous aurions encore trouvé :
Douze draps presque usés estimés entre tous huit francs    8.
Dix chemises d’homme moitié usées, l’autre moitié presqu’usées, estimées entre toutes six francs    6.
18 serviettes et 3 nappes tant à la Venise que triègées, moitié usées, l’autre moitié presqu’usées, estimées 12 fr.    12.
Cinq essuie-mains moitié usés, estimés entre tous une livre cinquante centimes    1.50
Un habit de drap presque usé estimé un franc    1.
De plus, un garde-paille de toile mi usé estimé deux francs    2.
Qu’est tout ce qu’aurait été trouvé en meubles et effets, l’estime totale arrivant à mille vingt franc soixante centimes.    1020.60

Et ayant ensuite procédé à la recherche des titres et papiers que nous aurions trouvés, nous avons observé qu’il y en avait beaucoup d’inutiles ; et l’on a en conséquence procédé à la visite, lecture et séparation des plus utiles etc, eu égard que ledit citoyen Bertholet se trouve obligé d’aller à Chambéry, et que nous nous trouvons tous dans le cas de nous occuper des affaires pressantes.
Nous avons renvoyé la continuation de l’inventaire au vingt-huit frimaire prochain à huit heures du matin.
De quoi acte fait et prononcé en présence desdits Pierre Bertholet et Joseph Déplantes, Jean Genin, et encore en présence des citoyens Pierre-Louis Falquet natif de Turin, Antoine Petit natif de cette commune où ils habitent, tous témoins requis, ce dernier m’ayant déclaré être illétéré.
    P. Bertholet    J. Déplantes    Jean Genin     Falquet     + (marque d’Antoine Petit)

La présente portion du présent inventaire contenant vingt-neuf pages.    Simon Mollot

Source : AD073, cote 6E 11842 (Minutes Mollot an 6 F° 47, et suivants)
av. 2020 - Recherche et transcription A.Dh.

Lexique :
* attigü : contigu
* bachat : bassin (baquet) en pierre ou en bois servant d’abreuvoir ou d’auge
bechevet : « qui a deux têtes » : selon cnrtl, le mot désigne un objet à deux éléments placés tête-bêche
* bigard : voir peut-être « bigue » : chevron, joug, pour soulever
* bigaterie : nous lisons, dans une description de la faïencerie de saint-Ours : «un 2e étage occupé par une bigaterie et un grenier à blé ». On trouve aussi une bigaterie à l’abbaye du Betton, où on remise du froment, des planches, des échelles à vers à soie…(voir ce site : 1795 inventaire »)
* bigorne : enclume à deux pointes
* catalogne : couverture en vogue au XVIIIe siècle
* Douelle : pièce en bois pour faire les parois des tonneaux
* éparre : peut-être : barre qui ferme une porte ou un volet ?
* ferramenterie : voir l’italien ferramenteria : serrurerie
* g…  : que faut-il lire : degeuse ? degense ? : de geuse ? de gense ? de genre ?
* jovelot : on trouve dans un « dico savoyard » : jovelot = chopine de vin. (Basse-Savoie).
* toupine (dans le texte : tupine) : régional. Jarre de grès
* vire broquin ; à rapprocher de vilebrequin ???