Visites au Betton

La conduite des nonnes du Betton a donné lieu à bien des commérages. Il faut dire qu'elles étaient souvent placées là par leur famille pour des raisons de convenance personnelle, sans vocation religieuse affirmée.
Qu'en disent les visites de leurs supérieurs ecclésiastiques ?
(Recherche en cours. Par respect du droit des auteurs, nous ne donnerons souvent ici que des extraits, avec les coordonnées des textes trouvés sur Internet, aux bonnes sources si possible : Gallica, Persée…
)

www.abbaye-tamie.com/histoire/histoire-de-citeaux/visite-1486.pdf
extraits

Visite des abbayes cisterciennes de Savoie en 1486*
"Quant au monastère du Betton, des soldats d'escorte, féroces, renvoyés du Piémont par le seigneur duc qui les y avait mandés et parce qu'ils n'avaient rien fait, bien plus qu'ils n'avaient pas reçu leur solde et y avaient perdu leur temps inutilement, se vengeaient sur les voyageurs et surtout sur les ecclésiastiques comme c'est la coutume de tant d'hommes. Puisque nous ne pouvions leur être utiles en rien en raison de leur dureté et de la dureté de ceux qui les soutiennent, nous nous sommes en allés en hâte, sans aller plus loin"
* compte-rendu de l'abbé de Balerne

Visite des abbayes cisterciennes de Savoie en 1516*
Compte-rendu rapide et positif sur l'abbaye du Betton (bonne et maîtresse abbesse [Adélaïde de
Verdun] avec vingt ou vingt-deux religieuses assez bien chantant, mais mal accordant); plus réservé sur Tamié (bon monastère mais les religieux sont "ors et sales").
* Relation de Dom Edme, 41e abbé de Clairveaux.


http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5722454s

En 1858, Melville Glover publie une étude sur l'abbaye. Il développe en particulier l'histoire des 150 dernières années (jusqu'à la Révolution, où les religieuses furent dispersés), faisant la part des faits et celle des ragots. Bien entendu, le temps a passé, on a trouvé depuis d'autres documents. Mais justement, choses précieuse, Glover cite largement ses sources - en particulier, les "visites". Et les informations apportées sont intéressantes.
Le document se trouve sur Gallica (adresse ci-dessus)
L'abbaye du Beton en Maurienne par Melville-Glover Éditeur : Puthod fils (Chambéry)  1858

Comment résister ? Voici la déclaration de foi de l'auteur dans son avant-propos :
"Que tout Savoyard en fasse autant, et le passé encore sombre de son beau pays s'éclairera d'une pure auréole de gloire, et nous serons fier d'avoir pu porter une modeste pierre à ce monument national."

août 2014. Recherche A. Dh.