… et le choléra

La peste, ou le choléra…

Au XIXe siècle, la peste est un mauvais souvenir en Europe, mais le choléra sévit, et touche toutes les classes (Casimir Perrier, Sadi Carnot ont succombé à la pandémie de 1832).

Tout comme la peste, la maladie déferle régulièrement, en vastes épidémies.
Ferdinand, le fils du comte Hippolythe de Sonnaz, officier de cavalerie, meurt de cette maladie au château de La Serraz, à 30 ans, en 1867.
En septembre [1867], la grave épidémie de choléra  sema la terreur à Chambéry, au faubourg Mâché, dans plusieurs villages des environs de la ville et dans la vallée de l'Isère, causant dans le pays une impression d'angoisse ; certain jour du milieu de septembre, il y eut quinze victimes au faubourg Mâché ; Francin, Arbin, Montagnole, Vérel-Pragondran, Les Déserts, étaient terriblement éprouvés.1

2012- Recherche et transcription  A. Dh.


Sources bibliographiques
1- Mémoires et documents publiés par la Société savoisienne d'histoire et d'archéologie - 1937 (T74)-1938. p.96. http://gallica.bnf.fr/