Les moulins

Les moulins et le Nant de Montendry

Le chapelet de moulins sur le ruisseau (le nant) commençait à Montendry, se poursuivait à Chamoux, avec même une extension sur le bief qui prend sur le ruisseau de Montendry.

• On trouve d'abord le  Moulin à farine Vernier devenu centrale hydroélectrique Meurier-Janex au tout début du XXe siècle.
• Puis, juste au-dessous, le  Moulin à farine Bertholet actuellement sans affectation.
• Un peu plus bas, au pont, le Moulin à farine de Montfort puis Maillet puis Neyroux puis usine de pâtes alimentaires Allamand. Celui-là, on le retrouve évoqué dès le début du 17e siècle : c'était le moulin du seigneur et déjà le maçon Chiesaz devait le réparer.
• puis, en suivant (en pensée !) le bief qui passe sous le parc du château, on arrive au Moulin à huile et scierie du comte de Sonnaz (puis Berthollet)

2 moulins à huile, 4 moulins à farine ont donc approvisionné le village à diverses époques en produits de base : une indication sur les pratiques alimentaires autrefois à Chamoux. 2 de ces moulins se sont transformés au tournant du XXe siècle (l'un en centrale électrique, l'autre en petite entreprise agro-alimentaire).
Au milieu du XIXe siècle, le comte de Sonnaz, longtemps syndic puis maire du village, qui se préoccupait de la modernisation de la vie locale (hygiène, voirie, scolarité, etc) , avait fait aussi construire une scierie (dont il était propriétaire)

Moulin Bertholet "sous le château" - photo A.Dh. 2011Moulin Bertholet "sous le château" - photo J. Brunet 2012

 

 

 

Moulin à huile
"du comte de Sonnaz"

 

 

 

6-2022 - recherche A. Dh.


Sources
- patrimoine.auvergnerhonealpes.fr/ enquêtes 2015 de Clara Berelle, Chargée de mission à la Conservation du Patrimoine

- pages "Sires de Chamoux" de ce site
- photo A.Dh. et ✝ Jacques Brunet