Séismes

La région est répertoriée de sismicité faible à moyenne (tout comme Chambéry, Albertville, La Rochette…) Parfois, on ressent un léger tremblement du sol, les verres tintent dans le placard...
Mais les registres locaux gardent la mémoire d'incidents plus remarquables - sans parler bien sûr du tremblement de terre (ressenti sur des centaines de km), qui activa probablement le glissement de terrain, et fit tomber un pan du mont Granier en 1248.
Comme ce fut apparemment le cas pour le mont Granier, les catastrophes surviennent parfois quand le séisme suit de fortes intempéries, qui ont trempé les sols, et modifié leur viscosité.

À Chamoux, un grand éboulement mythique détruisit le prieuré et ensevelit en partie le bas du château : la date n'est pas du tout sûre, mais le fait est attesté... par les dégâts causés : la terre avait-elle alors tremblé?

Au hasard:

- le 12 mai 1682, un séisme secoue la vallée de St-Pierre d'Albigny "jusqu'à Chambéry"
(À lire: la relation sur un registre paroissial sur freterive-jadis)

12-2019 - Recherche ADh


Sources
12 mai 1682 : freterive-jadis.pagesperso-orange.fr