1775 chapelle Vdz

Au temps de la féodalité, et jusqu'à la Révolution, les chapelles rurales sont couramment dotées par leur fondateur (le "patron") de biens (généralement "loués" à un exploitant) qui assurent une rente pour l'entretien des lieux et de leur recteur.
Voici un enregistrement de 1775 concernant la chapelle St Jean-Baptiste, St Jacques et St Antoine
à Villardizier (c'est l'époque des affranchissements de fiefs, où les biens féodaux réaffirment leurs droits anciens)

Retour à la page
Villard-Dizier


CONSIGNEMENTChapelle de Villardizier - ADS Savoie, Tabellion Aiguebelle
de Révérend  Sieur Jean Baptiste Durieux curé de Chamoux et recteur de la chapelle de Villardizier

•>

L’an mil sept cent soixante et quinze et le trentième jour du mois de décembre, après midi, à Chambéry, au château Royal, et dans le Bureau des archives Royales, par devant moi Joachim Léger notaire Royal, Substitut archiviste et Commissaire des extentes de Sa Majesté deça les Monts en cette partie Commis et député par nos seigneurs de la Royale Chambre des Comptes par manifeste du trentième may dernier ; et en présence des témoins cy après nommés,

- s’est en personne établi et constitué, Mre Pierre Antoine fils de feu Mre Pierre Métral procureur au Sénat de Savoye de la paroisse de Villardroux et habitant de cette ville en qualité de procureur,
spécialement constitué par révérend sieur Jean Baptiste fils de feu Sieur Jean Baptiste Durieux natif de Lanslebourg en Maurienne prêtre et curé du lieux de Chamoux où il habite en qualité de recteur de la chapelle de Villardidier (sic) sous le vocable de Saint Jean Baptiste, Saint Jacques et St Antoine,
- ainsi que par acte de procuration du vingt neuvième du présent mois reçu et signé par M° Simon Mollot notaire qui sera ci-après inséré, lequel de gré du [nom] qu’il agit pour satisfaire à l’Edit du sizième avril mil sept cent trente quatre en profitant de la restitution en tems (temps) et en entier accordée par S.M. et publiée par le susdit manifeste a consigné ainsi que par le présent acte.

Il sousigne et déclare le dit Révérend Sr Jean Baptiste Durieux en sa qualité de recteur de la chapelle de Villardizier tenir et procéder pour lui et ses successeurs en ladite rectorie.

A savoir une rente féodale sans juridiction dépendant à toute ancienneté de la ditte chapelle, qui fut rénovée en dernier lieu en faveur de Mre Sr Jacques de Glapigny lors recteur de la ditte chapelle
- en mains de M° Ignace Gravier notaire et Commissaire en mil sept cent trente et années suivantes,
- auparavant en mains de M° Joseph Lozat aussi notaire et commissaire en mil cinq cent soixante neuf et années suivantes
- anciennement en mains de M° Guillaume Coudurier aussi notaire et commissaire en mil cinq cent cinq et années suivantes
- et finalement en mains de M° Claude Marion aussi notaire et commissaire en l’année mil quatre cent soixante et onze et suivantes,

laquelle dite rente [comporte] les cens et servis annuels ci-après tirés en sommaire avec le droit de fief et domaine direct des Biens fonds et possessions pour raison desquels ils sont dûs.

Savoir :
- Riere la paroisse de Chamoux dix sept coppets de froment mesure d’Aiguebelle.
- Riere la paroisse de Bettonnet cinq coppets et trois quarts d’autre coppet de froment à la sus ditte  mesure d’Aiguebelle.
- Riere la paroisse d’Hauteville cinq varcines de froment et un coppet aussi demi, aussi de froment.
- Riere la paroisse de Chateauneuf vingt cinq coppets et les deux tiers d’autre coppet aussi de froment, une emine de vin mesure de montmeillant huit pots de vin et six sols dix deners forts.
- Riere la paroisse de la Trinité douze varcines de froment mesure de la Rochette, deux coppets aussi de froment un seitier ras de vin et deux coupes aussi de vin à la pré ditte  mesure de la Rochette.
- Riere la parroisse paroisse de la Croix de la Rochette deux coppets de noyaux dite mesure de la Rochette et une livre de cire.

Déclarant le dit Mre Pierre-Antoine Métral, procureur, la dite rente n’être affectée d’aucune charge  envers quelque communauté ou autre personne que ce soit, de n’être nanti d’aucun arrêt de déclarataire de féodalité d’icelle ni d’aucun titre servant à établir qu’elle relève du Domaine du Roi comme inféodations, ou investitures, ou reconnaissances en faveur des Royaux prédécesseurs de S.M., le Rd Sr recteur ayant seulement en son pouvoir les livres terriers et rénovations ci devant désignés,
- et au surplus il affirme et déclare tout le contenu au présent être juste et fidèle en conformité du susdit Édit du seizième avril mil sept cent trente quatre, promettant l’avoir à gré et observer sans jamais y contrevenir directement ni indirectement tant en jugement que dehors, le tout à peine de leurs dépends, dommages et intérêts, sous l’obligation et constitution de tous les biens présents et à venir dudit Rr Sr Jean Baptiste Durieux et de la ditte chapelle lesquels en [rente ?] de sa dite procuration, le dit M° Pierre-Antoine Métral, se constitue tenir le tout] sans préjudice et sous la réserve expresse des droits de S.M. et notamment de la cavalcade qui pourrait être  due en vertu de l’Edit du neuvième mai mil sept cent quarante deux
- fait et prononcé en présence de M° Guillaume Forest Piollat l’aîné commissaire à extentes natif de la paroisse de Saint Ours et de discret Pierre Trouillet natif de la présente ville et tous deux y habitant, témoins requis ledit notaire Métral en la qualité et les témoins ont signé sur la minute, et moi notaire et commissaire général [stipulant et recevant], ai signé et expédié le présent pour le service du Roi, quoique par ledit M° Forest […] soit écrit à ma réquisition, ainsi est,

Louis Joachim Léger Notaire et Commissaire

Vient ensuite dans le registre (F°305) la procuration annoncée de Jean-Baptiste Durieux au notaire Pierre-Antoine Métral. En voici un extrait :

L’an mil sept cent soixante et quinze et le vingt-neuf du mois de décembre, après midi, à Chamoux,  par devant moi Simon Mollot notaire Royal soussigné, et en présence des témoins en fin nommés,
- a comparu Rd Sr Jean-Baptiste fils de feu Sieur Jean-Baptiste Durieux natif de Lanslebourg en Maurienne, prêtre et Curé du présent lieu où il habite, lequel en qualité de recteur de la chapelle de Villardisier rière le présent leiu, ainsi que par acte de procuration du quinze juin mil sept cent soixante-trois reçu par M° Mollot mon père, notaire, et par patentes d'Institution de S.G. Monseigneur l'Évêque de Maurienne du dix-sept juin mil sept cent soixante trois, désirant demander l'Investiture du fief qui en dépend, et observer toutes les autres formalités prescrites par les Édits à cet égard, et se trouvant fort indisposé et hors d'état de quitter sa Cure,
- fait et constitue pour son procureur M° Pierre-Antoine Métral, procureur au Sénat de Savoie, etc.

2013, 2015, 2017 - Recherche et transcription A.Dh.


Sources :
 Archives Départementales de Savoie, Archives en ligne / autres Archives en ligne /section Archives de Cour. - Consignements et sommaires / S 4  - F°304 - pages 344-345

Retour à la page
Villard-Dizier